Couvent carmélitain Sainte-Marie de Prague

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : QUÉRET-PODESTA Adrien
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OCarm
Numéro sur les cartes : 1
Fonction du couvent : Studium
Proximité lieu de rassemblement : Porte de l'enceinte urbaine
Présence d'un autre couvent mendiant : Oui

Carte

Résumé

1347 Fondation du couvent de Carmes dans la Nouvelle Ville de Prague par le roi-empereur Charles IV de Bohême, sur un terrain donné par celui-ci et situé dans la Ville Nouvelle, près de la Porte Saint-Gall, d'un cimetière et du "jardin des Juifs"

1412, 1419 Attaques des hussites puis occupation du couvent, avec séquestration des frères

1435 Retour de quelques frères dans le couvent

1484 Départ des frères suite à une émeute

1496 Retour de 13 frères et du prieur

1542 Des intempéries causent de graves dégâts dans l'église

1543 Départ des frères, à l'exception du prieur, qui reste jusqu'en 1566 environ

Les Carmes reviennent à Prague en 1627 mais s'installent sur un site différent.

Localité

Localité actuelle : Prague, Praha
Localité en allemand : Prag
Localité en hongrois : Prága
Localité en latin médiéval : Praga
Sociographie de la localité :

Custodie - Province - Pays

Custodie :
Province mendiante en 1500 : Bohême et Pologne
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Bohême 1411 1441
Germanie supérieure 1441 1462
Bohême et Pologne 1462
Germanie supérieure 1347 1411
Pays actuel : République tchèque

Fondation

Date de fondation : 1347
Date de fermeture : 1566

Jean Ier de Luxembourg avait peut-être songé, avant Charles, à fonder un couvent de Carmes dans la ville : l'autorisation pontificale date du 29 mars 1346, quelques mois avant la mort de Jean (26 août 1346).

Fondateur

Sociographie : Roi ou prince
  • 12 frères selon l'autorisation pontificale du 29 mars 1346
  • 200 frères (et 60 docteurs en théologie !) vers 1400 selon certains documents (peu fiables)
  • 13 frères + le prieur en 1496

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

HÖSLER Matthäus, Karmel v české církvi , Kostelní Vydří, 1997

Sources

Sources manuscrites

Prague, Archives Nationales, Fonds des Franciscains de Prague, 2 chartes - documents accessibles sur le site www.monasterium.net

n° 10 (= confirmation de la fondation sur le terrain donné le 20 décembre 1347 par Charles IV par son successeur Venceslas IV, 7 juillet 1384)

n° 12 (= autorisation de location d'une partie du terrain du couvent par Venceslas IV, 29 avril 1418)

Sources imprimées

Chronique de Beneš de Weitmile, éd. Josef EMLER, Fontes Rerum Bohemicarum, t. IV, Prague 1884, p. 455-548

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


Type de bien : Terrain du couvent
Première mention : 1347
Dernière mention : 1418
Provenance : Dotation initiale
Distance : 0
Mode d'exploitation : Location
Précisions :

Ce terrain avait été donné au couvent au moment de sa fondation, d'après la confirmation par Venceslas IV de ce couvent le 7 juillet 1384, qui reprend la charte de Charles IV datée du 20 décembre 1347.

< Archives nationales de Prague, ms n°10

Mais le 29 avril 1418, Venceslas IV autorisa par un document du 29 avril 1418 le prieur du couvent Paul à louer des parcelles du terrain conventuel :

  • 15 parcelles près du cimetière et de l'enceinte pour 5 soixantaines de gros et 33 gros de cens annuel
  • 8 parcelles près du marché aux chevaux (aujourd'hui place Wenceslas) pour 3 soixantaines de gros et 13 gros
  • 13 parcelles du côté des jardins pour 5 soixantaines de gros et 36 gros.

< Archives nationales de Prague, ms n°12

Revenus fonciers : Loyer
Evolution :

En 1418, d'après la charte de Venceslas IV, ce terrain rapportait un total de 13 soixantaines (sexagenas) et 82 gros par an.

Bilan

À en juger par le nombre de parcelles mises en location par le couvent en 1418 (36), le terrain cédé aux Carmes à la fondation du couvent était très étendu. Il procurait vraisemblablement la majorité des revenus de la communauté.

6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


Date de mention : 1366
Possession :

En 1366, le pape Urbain IV invita les Carmes du couvent de Prague, à la demande de Charles IV, à envoyer leurs meilleurs maîtres enseigner à la faculté de théologie de Prague.

Il est possible que les frères en aient tiré des émoluments.

7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Date Etat Ornementation Equipements Obs.
1347

Église restée inachevée : la nef, initialement prévue à 3 vaisseaux, devait mesurer env. 100 m sur 40 m (!). Mais seul le choeur a été terminé.

Compl.
  • sculpture réalisée vers 1347-1349 représentant le fondateur, Charles IV, et son épouse, autour du Couronnement de la Vierge Marie ; au dessus de la scène, la Sainte Trinité (original conservé à la Galerie Nationale Tchèque)
Obs. :
  • fonts baptismaux en étain datant de 1459 représentant la Crucifixion et six apôtres
  • objets liturgiques (vaisselle et vêtements)
Equip. : Orgue

  • La Chronique de Beneš de Weitmile rapporte que le bois du bâtiment qui servit au couronnement de Charles IV le 2 septembre 1347 fut ensuite donné aux Carmes pour qu'ils puissent construire une église et des bâtiments conventuels. < EMLER (éd.), Fontes Rerum Bohemicarum, IV, p. 515
  • Reconstruction partielle après les dégâts causés par les Hussites dans les années 1420

Bâtiments conventuels

Date Etat Compl. S-Ens.
1347

Après la construction initiale, en même temps que l'église (vers le milieu du XIVe siècle), nombreux remaniements, notamment suite aux destructions hussites d'abord puis à celles du début du XVIe siècle.

La fonction de studium de ce couvent suppose (?) la présence d'une bibliothèque et d'un scriptorium.

Scriptorium, Bibliothèque

9 - Economie du salut


Bilan

Vestiges de pierres tombales datant de la fin du XVe siècle dans la nef et dans la chapelle nord.

Indulgences

Indulgence

Indulgences à pluseurs reprises dans la seconde moitié du XIVe siècle pour soutenir la construction de l'église.

10 - Autres