Couvent dominicain Sainte-Marie d'Elbląg

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : QUÉRET-PODESTA Adrien
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OP
Numéro sur les cartes : 373
Fonction du couvent :
Proximité lieu de rassemblement : Place de marché
Présence d'un autre couvent mendiant : Oui

Carte

Résumé

1238 Fondation du couvent par Hermann Balk, précepteur de l'Ordre teutonique

1277 Le couvent accueille le chapitre provincial

1466 Rattachement de la ville au royaume de Pologne

1504 Incendie de l'église et du couvent, reconstruits environ dix ans plus tard

1542 Les biens du couvent sont transférés à la municipalité par les deux derniers frères du couvent.

Localité

Localité actuelle : Elbląg
Localité en allemand : Elbing
Localité en hongrois :
Localité en latin médiéval : Elbinga, Elbingus
Type de localité : Grande ville marchande
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie :
Province mendiante en 1500 : Pologne
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Pologne
Pays actuel : Pologne
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Pologne 1466
État de l'Ordre teutonique 1466

Fondation

Date de fondation : 1238
Date de fermeture : 1542
Précisions :

Fondateur

Sociographie :

Couvent suffisamment important pour accueillir un chapitre provincial dès 1277.

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

ROTH Werner, Die Dominikaner und Franziskaner im Deutsch-Ordensland Preußen bis zum Jahre 1466, Königsberg, 1918

Aspects économiques

KUBICKI Rafał, « Podstawy ekonomiczne funkcjonowania mendykantów w państwie krzyżackim i Prusach Królewskich do połowy XVI w. », dans Inter œconomiam cœlestem..., p. 183-237

Sources

Sources imprimées :

HIRSCH Theodor (éd.), Die Danziger Chronik, Scriptores Rerum Prussicarum t. IV, Leipzig 1874, p. 387 (= fondation de messe pour les habitants de Kalmar, v. 1400)

JOACHIM Erich (éd.), Das Marienburger Tresslerbuch des Jahren 1399-1409, Königsberg, 1896 (= subventions des Teutoniques aux couvents mendiants)

JOACHIM Erich, HUBATSCH Walther (éd.), Regesta historico-diplomatica Ordinis S. Mariae Theutonicorum 1198-1525, section I/2, t. 1, Gottingen 1948, n°11648 et 11907 (= lettres autorisant les frères à pêcher au filet)

TOEPPEN Max (éd.), Die Preußische Geschichtsschreiber des XVI-XVII Jahrhunderts, t. IV/2, « Peter Himmelreich's und Michael Friedwald's, des Löwentödters, Elbingisch-Preussische Geschichten », Leipzig, 1881, p. 40, 44 (= don de bière, 1438) et 40 (= doutes sur l'authenticité des reliques)

WIERZBOWSKI Teodor (éd.), Matricularum Regni Poloniae Summaria, t. I-IV, Warszawa, 1905-1915, t.IV/3 n° 17342 et 17437 (= confirmation par le prieur du couvent d'une transaction financière, 1533) et Supplementum n°1144 (= règlement du roi Casimir Jagellon sur les legs aux frères, 1490)

WOELKY Carl Peter, SAAGE Johann Martin, SCHMAUCH Hans, Codex diplomaticus Warmiensis, Mainz - Braunsberg-Leipzig, 1860-1935, 4 vol., t.I, n°1 (= dotation initiale, 1238), n°14 (= acte de cession par les Teutoniques de l'usage d'un jardin, d'un terrain pour une briquetterie, du droit de pêche, 14 avril 1246)

Sources manuscrites :

Archives d'État de Gdańsk [APGd], Akta miasta Elbląga [Actes de la ville d'Elbląg]

  • ms 368/III, 49 (= lettre de remerciement pour les dons reçus pour la reconstruction suite à l'incendie de 1514)
  • ms 368/III, 24 et 36 (= indulgences)

Geheimes Staatsarchiv Preussischer Kulturbesitz, Berlin-Dahlem [GStA PK]

  • XX HA, Ordensfoliant 97, fol. 103v-105 (= révision du droit de pêche, 1422)
  • XX HA, Pergament Urkunden, Schiebl. LIV, 24 (= don de 20 grivnas par Bartel Ferman, 14 sept. 1472)
  • OBA, ms n°20882 (= charte sur la contestation par les Teutoniques du droit de quêter des frères de ce couvent en Sambie, 1516)
  • OBA, ms n°21042 et n°21036 (= emprisonnement puis libération d'un frère qui quêtait en Sambie, 1516)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


Patronus

Identité Origine Commentaire
Hermann Balk, précepteur de l'Ordre teutonique Dignitaire(s) de l'Ordre teutonique

Le patronage du couvent passa après lui aux grands maîtres de l'Ordre teutonique.

Agents externes

Type Date Nombre Détail
Vitricus 1517 1

Hans Steinhaus, le vitricus du couvent informe les frères de la procédure de restitution au couvent par les municipalités d'Elbląg et de Gdańsk d'une somme de 37 grivnas, dérobée à celui-ci par Teves Kuchenbecker et distribuée aux dominicains de Gdańsk ainsi qu'à un dénommé Michel Engelke, habitant de Gdańsk.

< APGd 300, D/66, n°173

Privilèges Compléments
Droit de pêche

Sur le rôle du prieur du couvent en matière économique :

En 1533 le prieur Erasme confirme une opération financière.

< MRPS, t. IV/3, n°17 342 et 17 437

5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


Type de bien : Terrain du couvent
Première mention : 1238
Provenance : Dotation initiale
Distance : 0 km
Evolution :

La charte de janvier 1238 évoque la possibilité d'un transfert.

< CDWa I, n°1

Type de bien : Jardin
Première mention : 1238
Provenance : Dotation initiale
Position : hors les murs
Evolution :

< CDWa I, n°1

Type de bien : Jardin
Première mention : 1246
Provenance : Donation
Possession :

Terre appartenant (en alleu) aux Teutoniques mais dont l'usage est cédé aux frères, d'après le document du 14 avril 1246.

< CDWa I, n°14

Position : hors les murs
Précisions :

Don du grand maître de l'Ordre teutonique Henri de Hohenlohe.

< CDWa I, n°14

Evolution :

< CDWa I, n°14

Type de bien : Terrain dans la ville
Première mention : 1246
Provenance : Donation
Possession :

Terrain destiné à recevoir une briquetterie.

< CDWa I, n°14

Précisions :

Don du grand maître de l'Ordre teutonique Henri de Hohenlohe.

< CDWa I, n°14

Type de bien : Droit de pêche
Nom : toutes les eaux de la terre d'Elbląg
Première mention : 1246
Dernière mention : 1422
Précisions :

Don du grand-maître de l'Ordre teutonique Henri de Hohenlohe.

La charte précise que les frères pourront utiliser des filets et que le produit de la pêche servira exclusivement à l'alimentation des frères.

< CDWa I, n°14

Toutefois, les frères obtinrent en 1302 le droit de vendre une partie de leurs prises (voir infra, Evolution)

Evolution :

Droit de vendre une partie des prises :

  • Le 30 mars 1302, le maître de l'Ordre Helwig von Goldbach confirma ce droit de pêche dans les eaux de la "terre d'Elbląg" et accorda aux frères le droit de vendre leurs prises, ainsi que celui de pêcher le hareng et l'esturgeon ; ces deux droits sont dissociés à dessein, les deux dernières espèces ayant une valeur marchande très supérieure à celle des autres poissons

< CDWa I, n°123

  • Le 22 mai 1422, le grand maître modifie le droit de pêche en expliquant que celui-ci sera désormais régulé par l'octroi de "lettres de [pêche au] filet" (en allemand Keutelbrief)

< GStA PK XX HA, Ordensfoliant 97, folios 103v-105

Dans les années suivantes, le couvent bénéficia effectivement de lettres de ce type.

< Regesta I/2, t.1, n° 11648 et 11907

Il est probable que ces lettres (et les droits qu'elles accordaient) ont été vendues ou affermées : les rapports de visite des années 1568-1571 indiquent que les "lettres de filet" constituaient 8% des revenus du couvent.

< KUBICKI, p. 233

Bilan

  • Les biens et droits fonciers de ce couvent, cédés par les Teutoniques, remontent principalement à la période de fondation et aux années suivantes.

D'autres biens immeubles, souvent accensés, s'ajoutèrent toutefois à la dotation initiale à la fin du Moyen Âge :

d'après les procès-verbaux de visite des supérieurs provinciaux de 1568 et 1571, analysés par Rafał Kubicki, les revenus du couvent - composés à 42% de revenus immobiliers - se répartissaient alors ainsi :

  • 18% : cens sur des maisons
  • 13% : cens sur la production de bière
  • 8% : "lettres de [pêche au] filet"
  • 3% : cens sur des caves

< KUBICKI, p. 232-234, notamment graphique p. 233

Source originale : Olsztyn, Archives de l'archidiocèse de Warmie, Archives Épiscopales B 1A, vol. 1, fol. 62-161 - copie du XIXe siècle : APGd 492/814, p. 48-49

6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


Date de mention : 1402, 1408
Revenus : 4 grivnas, 2 grivnas
Observations :

En 1402 et 1408, le prieur du couvent reçut respectivement des Teutoniques 4 et 2 grivnas pour des sermons du temps pascal.

< Tresslerbuch, p. 168 et 477

Date de mention : 1448, 1516
Observations :

Le droit de quête des frères de ce couvent a été la cible de nombreuses contestations, dont on trouve des traces documentaires, notamment en 1448.

< KUBICKI, p. 207

Il fut supprimé durant la Réforme.

< KUBICKI, p. 208.

Zone de quête :

La zone originelle de quête de ce couvent comprenait Malbork, Königsberg et la Sambie. Mais dans cette dernière région, les frères durent faire face à l'opposition des Teutoniques.

< GStA PK OBA n° 20882.

Un frère fut emprisonné pour cette raison en 1516.

< GStA PK OBA n° 21042.

Il fut libéré après intervention de l'évêque de Poméranie.

< GStA PK OBA n° 21036.

Date de mention : 1514
Observations :

En 1514, les frères écrivirent une lettre remerciant des dons reçus pour la reconstruction qui suivit l'incendie de l'église vers 1504.

< APGd, Akta miasta Elbląga, 368/III, 49

Bilan

Ce couvent ne recevait manifestement pas de subvention de la part de l'Ordre teutonique, contrairement à beaucoup d'autres.

< Tresslerbuch

D'après les procès-verbaux de visite des supérieurs provinciaux de 1568 et 1571, analysés par Rafał Kubicki, les revenus du couvent se répartissaient alors ainsi :

  • 47% : sépultures
  • 10-11% : tronc et produit des quêtes

< KUBICKI, p. 232-234, notamment graphique p. 233 ; source : Olsztyn, Archives de l'archidiocèse de Warmie, Archives Episcopales B 1A, vol. 1, fol. 62-161 - copie du XIXe siècle : APGd 492/814, p. 48-49

7 - Structure des dépenses du couvent


Poste Date Catégorie Observations
Taxes pour la province 1520 Ordinaire

En 1520, le prieur de la province diminue de moitié la somme due par ce couvent.

< APGd 368/II, 101

Bilan

La diminution en 1520 de la taxe due à la province pourrait traduire un appauvrissement du couvent à cette période.

8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Nef - Choeur - Plan Equipements Phases Obs.

Église démolie pendant la Seconde guerre mondiale et reconstruite dans les années 1960. Elle abrite aujourd'hui une galerie d'art.

Compl.

Une seule nef.

Equip. : Orgue

Obs. :

L'organiste de ce couvent, frère Martin, est mentionné en 1514 à propos d'un conflit l'opposant aux Dominicains de Toruń.

< KUBICKI, p. 226

Agrandissement

L'église a été reconstruite à plusieurs reprises : au XVe siècle, après l'incendie de 1504 (peu avant 1514), puis à l'époque moderne, puis à l''époque contemporaine.

Bâtiments conventuels

Etat Compl. S-Ens. Obs.

Comme l'église, les bâtiments conventuels furent touchés par l'incendie de 1504 et reconstruits vers 1514.

Il n'en reste que des ruines.

Plan carré.

Bibliothèque

Les bâtiments conventuels comportaient :

  • réfectoire
  • dortoir
  • cuisine
  • boulangerie
  • école
  • bibliothèque.

Il y avait également un hôpital et un cimetière.

9 - Economie du salut


Tombes

Date réalisation Identité Condition Emplacement Observations
1395 Gérard Wesseling Laïcs

< KUBICKI, p. 220

1405 Werner Wesseling Laïcs

Werner était le frère de Gérard Wesseling.

< KUBICKI, p. 220

1440 Ursule Emyke, veuve de Werner Rowber Laïcs Église : choeur

Ursule Emyke, veuve de Werner Rowber, donne 30 grivnas au couvent pour pouvoir être ensevelie dans le choeur de l'église, où repose déjà son frère.

< KUBICKI, p. 220

1465 Tydeman Fischer Laïcs

Tydeman Fischer fait un legs en échange d'une sépulture dans l'église.

< APGd 368/II, 107

1501 Gertrude, veuve de Martin Worbecz Laïcs

Gertrude, veuve de Martin Worbecz(ins), lègue une grivna pour obtenir sa sépulture dans l'église.

< KUBICKI, p. 220

Livre des morts

Un « liber mortuum » est mentionné dans un document de 1472 (voir infra).

Testaments

Date Testateur Legs Détail
1450 Hans Pipenborn cens sur les étals

En 1450, Hans Pipenborn lègue à son fils, le frère Martin, un cens sur les étals.

< APGd 368/I,116

1492 Hans Lange 100 grivnas

En 1492, Hans Lange lègue à son fils, le frère Benoit, 100 grivnas afin qu'il puisse poursuivre ses études.

< APGd 368/I, 140

1411 divers

Nombreux testaments : entre 1411 et 1515, 64 testaments mentionnent ce couvent :

  • valeur totale des dons en numéraire : 500 grivnas ; sommes allant d'une demie grivna à 50 grivnas.
  • dons en nature (blé, pois, choix, vin, cire)
  • service spirituel demandé : prières et messes commémoratives
  • certains dons sont affectés aux travaux à effectuer sur l'église et le couvent
  • valeur relative des dons aux frères de ce couvent : environ 10% du total des biens légués (/ 34 % pour les paroisses, 13% pour les pauvres et les pèlerins par substitution).

< KUBICKI, p.222-223

Bilan

Nombreux legs, tant aux frères de manière collective qu'à certains frères.

En 1490, le roi Casimir Jagellon réglementa les legs individuels consentis à des frères à titre individuel.

< WIERZBOWSKI (éd.), Matricularum , t. IV/3, Supplementum n°1144

Indulgences

Date Donneur Indulgence
1405 Évêque ou archevêque

Le 17 février 1405, l'archevêque de Riga Jan Wallenrode octroie 40 jours d'indulgence aux pèlerins qui visiteront l'église des Prêcheurs et y feront un don.

< APGd 368, III/24

1438

En 1438, les frères reçoivent six tonneaux de bière.

< TOEPPEN (éd.), Die Preußische Geschichtsschreiber des XVI-XVII Jahrhunderts, p. 40 et 44.

Ce don faisait visiblement suite à un octroi d'indulgences.

< KUBICKI, p. 211

1476 Légat

Le 19 avril 1476, Philippe, cardinal-évêque de Porto, et deux autres ecclésiastiques accordent 100 jours d'indulgences aux visiteurs de ce couvent.

< APGd 368, III/36

Autres dons

Date Qualité Donateur Service Dons
1400 ca Municipalités de Gdańsk, Toruń et Elbląg Services pro anima

Vers 1400, les municipalités de Gdańsk, Toruń et Elbląg donnent à plusieurs couvents de la région, dont celui d'Elbląg, la somme de 20 grivnas pour fonder une messe pour le salut de l'âme de 74 habitants de la ville de Kalmar (Suède), qui avaient été jetés à la mer par erreur après avoir été pris pour des pirates.

< Die Danziger Chronik, p. 387

1472 Bartel Ferman Prières de recommandation

Le 14 septembre 1472, Bartel Ferman donne 20 grivnas pour l'achat de chaux nécessaire à la réalisation de travaux dans le couvent ; en échange de quoi les frères doivent chanter des messes pour lui et ses proches, et les inscrire dans le liber mortuum.

< GStA PK, XX HA, Pergament Urkunden, Schiebl. LIV, 24

Associations de laïcs

Association Observations
Prébendiers laiques

La présence de « prébendiers » laïques est attestée dans ce couvent.

< KUBICKI, p. 228

Association professionnelle

Trois conventions entre le couvent dominicain et des associations de métier sont attestées :

  • 1382 (nouvelle mention en 1444) : avec les possesseurs de bacs sur la Vistule.
  • 1409 : avec les pêcheurs.
  • 1499 : avec les boulangers, qui donnent deux grivnas par an.

< KUBICKI, p. 216

Par ailleurs les poissonniers, les mariniers, les maçons et vraisemblablement les malteurs et les tailleurs avaient un autel dans l'église dominicaine.

< KUBICKI, p. 216-217

Pèlerins

Reliques :

Selon la chronique de Peter Himmelreich, les reliques apportées au couvent en 1427 seraient fausses.

< TOEPPEN (éd.), Die Preußische Geschichtsschreiber des XVI-XVII Jahrhunderts, p. 40

R. Kubicki invite à la prudence.

< KUBICKI, p. 211-212

Rayonnement social

Origine des bienfaiteurs : la plupart proviennent de la ville d'Elbląg.

Origine des frères de ce couvent : plusieurs viennent de la ville même.

10 - Autres