Couvent franciscain d'Orăştie / Szászváros

Rédaction : Terminée

1 - Identifiants et bref historique du couvent


Identité

Auteur principal : de CEVINS Marie-Madeleine
Auteur(s) secondaire(s) :
Ordre : OFM
Numéro sur les cartes : 252
Fonction du couvent : Studium
Proximité lieu de rassemblement :
Présence d'un autre couvent mendiant : Non

Carte

Résumé

av. 1302 Fondation du couvent franciscain

1438 Dommages causés par les bandes ottomanes, qui incitent le pape à accorder des indulgences au couvent pour accélérer sa reconstruction en 1444

1534 Une communauté féminine du tiers-ordre ("béguines") est mentionnée pour la première fois

1541 Destructions importantes

1552 Fermeture du couvent, réoccupé par les Franciscains seulement en 1725

Localité

Localité actuelle : Orăştie
Localité en allemand : Broos
Localité en hongrois : Szászváros
Localité en latin médiéval : Zazvaros, Saxopolis
Type de localité : Petite ville de marché
Sociographie de la localité : Marchand(s) et artisan(s)

Custodie - Province - Pays

Custodie : Transylvanie
Province mendiante en 1500 : Hongrie
Province mendiante entre 1220 et 1550 Année début Année fin
Hongrie
Pays actuel : Roumanie
Pays entre 1250 et 1550 Année début Année fin
Royaume de Hongrie

Fondation

Fin date de fondation : 1302
Date de fermeture : 1552
  • Première mention écrite du couvent : 30 janvier 1302 ; puis ce couvent est mentionné dans la liste des couvents de la custodie de Transylvanie en "1316"
  • Dernière mention écrite : 1533.

< KARÁCSONYI I, p. 269-270

Fondateur

Fondateur :
Sociographie :

Couvent de taille imposante, centre de la custodie de Transylvanie dès 1302 et accueillant à ce titre tous les novices de la région pour leur formation. Il avait aussi la tutelle d'une communauté féminine du tiers-ordre (peut-être dès les années 1340, en tout cas au début du XVIe siècle).

2 - Documentation connue sur le couvent


Bibliographie générale

KARÁCSONYI János, Szent Ferencz rendjének története Magyarországon 1711-ig, Budapest, 1922-1924, t. I, p. 269-270

ROMHÁNYI Beatrix, Kolostorok és társaskáptalanok a középkori Magyarországon, Budapest, 2000, p. 60

Sources

BUNYITAY Vincze, RAPAICS Rajmond, KARÁCSONYI János (éd.), Monumenta ecclesiastica tempora innovatae in Hungaria religionis. Egyháztörténelmi emlékek a magyarországi hitujítás korából, Budapest, t. I-V, 1902-1912, t. I, p. 97-98, n°98 (= testament de Claire, épouse de Marc Pempflinger, 4 septembre 1523)

SZÁDECZKY Lajos (éd.), Székely oklevétár, t. V (1296-1603), Kolozsvár, 1896, p. 48-49 n°927 (= acte du vice-voïvode de Transylvanie Nicolas Thuróczy sur la guerre paysanne, mentionnant la bulle de croisade diffusée par le gardien du couvent, 7 juin 1514)

3 - Discours et normes économiques des frères du couvent


4 - Décideurs, agents et intermédiaires économiques


5 - Biens et revenus fonciers (stables) du couvent


6 - Biens et revenus non fonciers du couvent


Date de mention : 1514
Provenance : Autorisation
Observations :

En 1514, les vice-camériers de la chambre fiscale du sel d'Ocna Sibiului / Vizakna avaient transmis au gardien de ce couvent la bulle pontificale de croisade, à sa demande, afin qu'il la prêche, ce qu'il fit.

Mais le vice-voïvode de Transylvanie Nicolas Thuróczy interdit aux vice-camériers ce procédé - au motif que seuls les Observants étaient habilités à prêcher cette bulle de croisade, assortie d'indulgences (selon János Karácsonyi, cet argument n'étant pas précisé dans le document, qui évoque seulement la diffusion antérieur de la bulle de croisade par la gardien du couvent d'Oradea / Nagyvárad), ou plus probablement pour éviter l'extension de la guerre paysanne [MMdC]..

Ex altera parte iam certi sumus, bullas ipsas apostolicas per quempiam manibus vicecamerariorum de Wyzakna assignatas has ad partes devenisse, quas illi insano concilio guardiano de Zazwaros exhibuerant et simul publicare praeceperant. Inhibuimus tamen ipsos vicecamerarios sub capitum ipsorum amissione, ne illis peramplius procedant.

< KARÁCSONYI I, p. 270 ; SZÁDECZKY (éd.), Székely oklevétár, V, p.48 n°927

7 - Structure des dépenses du couvent


8 - Cadre de vie des frères : bâtiments et équipement


Eglise conventuelle

Etat Nef - Choeur - Plan

Église entièrement reconstruite, à l'exception des murs du choeur.

Photo Compl.

source

Choeur polygonal.

Bâtiments conventuels

Etat Compl.

Bâtiments entièrement reconstruits, mais le plan originel est encore visible.

Complexe de grande ampleur sur plan carré (voir plan aérien).

9 - Economie du salut


Testaments

Date Testateur Sociographie Legs Service Détail
1523 Claire de Tóbiáss(y), épouse de Marc Pempflinger Patricien(s) 10 florins

Le 4 septembre 1523, Claire de Tóbiás (ou Tabiássy), épouse de Marc Pempflinger, juge royal de Sibiu / Nagyszeben, dresse son testament devant un notaire public .

Elle lègue de nombreux autres biens à divers établissements ecclésiastiques, avec des célébrations pro anima, et notamment la même somme de 10 florins à quatre couvents mendiants (monasteria) de quatre villes saxonnes de Transylvanie, ceux de Sibiu étant mieux dotés (100 florins). Mais elle élit sépulture dans une chapelle de l'église paroissiale.

< BUNYITAY et alii (éd.), Monumenta ecclesiastica, t. I, p. 97-98, n°98

1527 Ladislas de Folt Noble(s) de niveau intermédiaire ou inférieur 1 pichet de vin et 3 florins Services pro anima

Dans son testament, Ladislas de Folt prévoit de léguer au couvent 1 récipient de vin et 3 florins en échange de messes pour son salut :

ad claustrum in oppido Zazwaros vnum vas vini et florenos iij pro missis

< MNM Törzsanyag 32 (?)

Indulgences

Date Donneur Indulgence
1444 Pape

Le pape accorda des indulgences aux bienfaiteurs de ce couvent pour accélérer sa reconstruction après les dégâts causés par les Ottomans en 1438.

< KARÁCSONYI I, p.269 (d'après un manuscrit non identifié)

10 - Autres