Terrain du couvent

Type de bien foncier

Affichage de 1 à 17 sur 17 notices
Couvent Résumé
Couvent augustinien de Chojnice

1356-1365 Fondation du couvent par les frères venus de la ville de Stargard, en Poméranie

1466 La ville est rattachée au royaume de Pologne

1518 Diffusion du luthéranisme, qui contraint les frères à quitter le couvent, détruit peu après.

Les Ermites de saint Augustin ne reviennent à Chojnice qu'après 1620.

Couvent augustinien de Reszel

1347 Fondation du couvent par Hermann de Prague, sixième évêque de Warmie, en périphérie de la bourgade de Reszel et à proximité du palais épiscopal.

1375-1400 env. Incendie du couvent puis reconstruction

1466 Rattachement de la ville (et du couvent), principalement germanophone, au royaume de Pologne

1524 Fermeture du couvent suite à la diffusion de la Réforme.

Reconstruite à trois reprises, l'église abrite aujourd'hui la paroisse gréco-catholique (église de la Transfiguration).

Couvent carmélitain Sainte-Marie de Prague

1347 Fondation du couvent de Carmes dans la Nouvelle Ville de Prague par le roi-empereur Charles IV de Bohême, sur un terrain donné par celui-ci et situé dans la Ville Nouvelle, près de la Porte Saint-Gall, d'un cimetière et du "jardin des Juifs"

1412, 1419 Attaques des hussites puis occupation du couvent, avec séquestration des frères

1435 Retour de quelques frères dans le couvent

1484 Départ des frères suite à une émeute

1496 Retour de 13 frères et du prieur

1542 Des intempéries causent de graves dégâts dans l'église

1543 Départ des frères, à l'exception du prieur, qui reste jusqu'en 1566 environ

Les Carmes reviennent à Prague en 1627 mais s'installent sur un site différent.

Couvent dominicain Saint-Jacques de Sandomierz

1226 Fondation du couvent Saint-Jacques par l'évêque de Cracovie Iwo Odrowąż (parent du dominicain Hyacinthe / Jacek Odrowąż, canonisé) en dehors de la nouvelle ville (construite en 1289)

1260 Violente incursion tatare qui cause la mort du prieur, Sadok, et de 48 frères, selon des récits tardifs

v. 1286 Lors de la reconstruction de la ville, le duc de Sandomierz Lesco le Noir offre aux frères un nouveau terrain dans la ville close, où ils construisent l'église Sainte-Marie-Madeleine

1458-1543 Les deux couvents dominicains Sainte-Marie-Madeleine et Saint-Jacques fonctionnent de manière indépendante

Couvent dominicain Saint-Michel d'Olomouc

1237-1243 Fondation du couvent Saint-Michel, sur une butte de la cité épiscopale d'Olomouc située entre la place du grand marché (à env. 200 m) et une porte de l'enceinte urbaine, par le roi de Bohême Wenceslas Ier

1255 Confirmation par le roi de Bohême Ottokar II de cette fondation effectuée par son père et prédécesseur

Transfert du couvent sur un autre site à la fin du XVIIIe siècle.

Couvent dominicain Saint-Michel de Brno

1228-1239 Fondation du couvent par Přemysl, margrave de Moravie et frère du roi de Bohême Wenceslas Ier

v. 1240 Fondation du couvent des soeurs dominicaines Notre-Dame de Herburk / Herburg, à Brno, dont la charge spirituelle est confiée aux frères de ce couvent, ce qui ne semble pas être le cas de l'autre couvent féminin de religieuses dominicaines, Saint-Anne, fondé au début du XIVe siècle au sud de la colline du Špilberk

1243 Ce couvent accueille le chapitre provincial dominicain de Bohême et Pologne

La diète de Moravie siégeait habituellement dans le réfectoire de ce couvent.

Couvent dominicain Saint-Nicolas de Toruń

1263 Fondation du couvent par le grand maître de l'Ordre teutonique Anno von Sangershausen

v.1266 Dommages causés par un raid des Prussiens

1351 Incendie

1424 Incendie

1466 Rattachement de la ville et du couvent au royaume de Pologne

Couvent dominicain Sainte-Marie d'Elbląg

1238 Fondation du couvent par Hermann Balk, précepteur de l'Ordre teutonique

1277 Le couvent accueille le chapitre provincial

1466 Rattachement de la ville au royaume de Pologne

1504 Incendie de l'église et du couvent, reconstruits environ dix ans plus tard

1542 Les biens du couvent sont transférés à la municipalité par les deux derniers frères du couvent.

Couvent dominicain Sainte-Marie de Tczew

1289 Fondation du couvent dominicain Notre-Dame par le duc de Poméranie
1308-1309 Passage de la ville sous la domination de l'Ordre teutonique
1433 Destruction du couvent lors de l'expédition polono-hussite en Poméranie

Couvent dominicain St-Jean-Baptiste de Łęczyca

v. 1275-1279 Fondation du couvent, initialement dédié à saint Jean Baptiste (avant sainte Dorothée et saint Stanislas), par le duc Wladislas le Bref (Łokietek) et Casimir II, duc de Łęczyca

1299 Ce couvent sert de lieu de rencontre entre Wladislas le Bref et l'archevêque de Gniezno

1331 Incendie du couvent par les Teutoniques

1338 Fin de la reconstruction

v. 1384 Destructiondu couvent par Bartosz Wezenborg, aristocrate de Grande-Pologne et ancien voïévode de Coujavie

1434 (19 septembre) Lieu de l'ordination de l'évêque de Włocławek Wojciech Jastrzębiec

1459 (juin) Un synode se réunit dans ce couvent

1539 Fin de l'autonomie du couvent, quasi désert

Le tribunal local siège dans le réfectoire et les registres du tribunal sont conservés au couvent.
L'assemblée locale se réunit également dans ce couvent aux XVe et XVIe siècles.

Couvent dominicain St-Pierre-Martyr d'Opatowiec

1283 Fondation du couvent Saint-Pierre-Martyr par le duc de Sandomierz Lesco le Noir et l'abbé bénédictin de Tyniec Thomas

1490 Possible réunion d'une assemblée nobiliaire dans ce couvent

1497-1498 Création d'une confrérie du Rosaire, éphémère

1521 Ajout d'indulgences (par interpolation) à la charte de fondation originale

Couvent dominicain Ste-Marie-Madeleine de Sandomierz

v. 1286 Le duc de Sandomierz Lesco le Noir offre aux Dominicains, déjà présents dans la ville au couvent Saint-Jacques, un terrain dans la ville close, où ils contruisent l'église Sainte-Marie-Madeleine

1458-1543 Le couvent fonctionne de façon autonome par rapport au couvent Saint-Jacques

Couvent franciscain de Nowe nad Wisłą

1282 Fondation du couvent, rattaché en 1284 à la province franciscaine de Saxe

1414 Dommages causés par les guerres teutoniques

v. 1415 (?) Le couvent adopte la réforme martinienne

1520 Le roi Sigismond Ier prend possession du couvent et en laisse seulement l'usage aux frères

1542 La diffusion de la Réforme entraine la dispersion des frères pendant plusieurs décennies

Couvent franciscain Saint-André de Barczewo

v.1354 Fondation du couvent par l'évêque de Warmie

1364 Nouvelle fondation par l'évêque de Warmie Jean Stryprock, suite à la destruction du couvent par les Lituaniens

1491 Adoption par les Réforme martinienne, qui se traduit par la cession des biens fonciers du couvent à l'évêque, tout en en conservant l'usage

v.1550 Départ des frères à la diffusion de la Réforme

Couvent franciscain Sainte-Claire de l'Île Marguerite

1266-1270 Fondation du couvent Sainte-Claire (canonisée en 1255) sur l'"Île aux LIèvres", terre royale, par le roi Béla IV et son fils et co-roi Étienne V (per illustres reges Ungarie fundatores, selon la charte de 1278)

1276-1288 L'ensemble de l'île "aux Lièvres", terre royale, ayant été cédé par le roi Ladislas IV (le 24 août 1276) aux moniales dominicaines, à l'exception du terrain et du jardin des couvents franciscain et prémontré présents sur l'île, cela entraîna un conflit avec le couvent franciscain Sainte-Claire, qui s'acheva par un accord entre le ministre provincial et le provincial dominicain de Hongrie, confirmé par le pape, sur les limites du couvent (super terminis ecclesie et claustri nostri) puis un second accord en 1288

1308 Réunion du chapitre de la province de Hongrie dans ce couvent

1444 Après le transfert à l'Observance des couvents franciscains de Buda et de Pest, c'est, avec celui d'Óbuda, le seul couvent franciscain conventuel de Buda et de ses environs

1526-1529 Destructions causées par les campagnes turques

1541 Destruction totale

Couvent franciscain Sainte-Marie de Braniewo

v.1296 Fondation du couvent par l'évêque de Warmie, dont la principauté dépendait de l'État teutonique

1300 Destruction du couvent, d'où déplacement sur une autre parcelle

v.1330 Installation des frères à un autre emplacement (3e implantation)

1466 Rattachement de la ville (et du couvent) au royaume de Pologne

v.1550 Départ des frères suite à la propagation de la Réforme puis installation des Jésuites

Couvent franciscain Sts-Jacques-et-Nicolas de Chełmno

v. 1255 Fondation du couvent à proxomité d'une des portes de l'enceinte urbaine (qui prit le nom du couvent) et non loin de la place de marché

1466 Rattachement de la ville et du couvent au royaume de Pologne

1539 La propagation de la Réforme contraint les frères à quitter le couvent pour plusieurs décennies